· 

Mobilité électrique : la filière de retraitement des batteries Lithium-ion se met en place

Crédit photo BASF
Crédit photo BASF

Un sujet soutenu par l’Europe

L’Union Européenne cherche à structurer le marché à croissance rapide des batteries Lithium-ion et à sécuriser l'approvisionnement des matières premières nécessaires à leur production en Europe. Elle va pour cela soutenir à hauteur de 4,7 millions d’euros le projet ReLieVe (Recycling Lithium-ion batteries for electric Vehicle) développé par l’EIT (Institut Européen d’Innovation), organe européen de soutien à la création de partenariats industriels innovateurs.

Trois grandes entreprises pour un recyclage en boucle fermée

Ce projet va permettre grâce à l’alliance de trois industriels majeurs du secteur, de retraiter les batteries « en boucle fermée », c'est à dire en ré-utilisant les éléments chimiques des batteries usagées -lithium, nickel, manganèse, cobalt- pour en fabriquer de nouvelles. Alors que la collecte et le démantèlement des batteries seront assurés par Suez, c'est le groupe minier et métallurgique français Eramet qui développera les installations de recyclage, et l’allemand BASF qui fabriquera les cathodes des nouvelles batteries à partir des éléments récupérés sur les anciennes.

 

Un lancement annoncé début 2020

Avec un démarrage prévu en janvier 2020 sur une période de 2 ans, ReLieVe permettra le développement à grande échelle de ce processus innovant et la structuration d’un secteur industriel intégré en Europe.

 


Source :

Télécharger
Communiqué de presse du 11 septembre 2019
Eramet, BASF et SUEZ collaborent au développement d’un procédé
innovant pour le recyclage des batteries lithium-ion, répondant
ainsi à la forte croissance de ce marché dans les années à venir
Communiqué.pdf
Document Adobe Acrobat 239.5 KB